Cofepac  
Présentation >>   
Les membres >>   

L'emballage papier-carton  
Les fonctions essentielles >>   
Les produits >>   
Données économiques >>   
Emballage et environnement >>   
Emballage et sécurité alimentaire >>   
Emballage et fin de vie >>   

Publications et communiqués  

Liens  

Contacts  
 
L’emballage papier-carton > Emballage et environnement 

L’emballage papier-carton facteur d’économie et de progrès
L’emballage papier-carton produit d’excellence, économique et universel
L’emballage papier-carton et l’économie en boucle
Économie en boucle et réduction des impacts sur l’environnement


L’emballage papier-carton et l’économie en boucle 


Grâce aux caractéristiques originales de son matériau, le secteur de l’emballage papier-carton a développé de manière constante une économie en boucle quasi-fermée comme l’atteste le taux de recyclage record de 76,7 % atteint en 2004 (meilleure performance tous secteurs de l’emballage confondus) très largement supérieur à l’obligation faite par la Directive emballages et déchets d’emballages (60% en 2008).

Cela signifie très concrètement que plus de trois emballages papier- carton sur quatre redeviennent après usage, emballages papier- carton. Et avec un taux global de valorisation (y inclus valorisation énergétique) de 97 %, c’est moins d’un emballage sur dix qui est détruit après usage.
Cette boucle appartient à une boucle plus vaste, celle du vivant alimentée par l’énergie du soleil laquelle, via la fonction chlorophylienne, transforme le carbone du CO2 en cellulose (photosynthèse). Le matériau constitutif des emballages papier-carton, la fibre de cellulose extraite essentiellement du bois, présente des caractéristiques profondément différentes de celles de ses principaux concurrents du fait d’un effet neutre à positif sur l’effet de serre et le réchauffement climatique.
L’utilisation croissante de la fibre de cellulose dans des emplois “durables“ contribue à la lutte contre ce phénomène qui est alimenté par l’utilisation des différentes formes de carbone fossile.



Recyclage versus réutilisation de l’emballage

Aujourd’hui, plus de trois emballages sur quatre réutilisés “matière“ après usage

Comme toute réutilisation, la réutilisation de la matière va limiter les prélèvements sur la nature et les impacts liés à l’extraction de cette matière.
Tout comme la réutilisation “produit“, la réutilisation matière va supposer des opérations qui auront elles-mêmes un impact sur l’environnement, tout en sachant qu’elles évitent les impacts des opérations d’élimination auxquelles elles se substituent.

Mais la réutilisation matière, qui peut avoir dans certains cas des impacts supérieurs à celle des “produits“, présente des avantages essentiels par rapport à cette réutilisation “pointue“ que constitue le réemploi du produit après usage pour un même usage car elle est plus large, plus générale, plus souple, praticable à grande échelle, non limitée par la distance et par une application particulière. Ainsi, la fibre de cellulose d’un emballage de glaces français pourra continuer sa vie dans celle d’une caisse de transport espagnole ou d’un sac en papier chinois.

L’utilisation des emballages papier-carton, en particulier en logistique, permet l’emploi à l’échelle internationale d’emballages à usage unique - qui ne sont cependant pas des emballages jetables au sens de destinés à la destruction - sans impact accru sur l’environnement.
 
   Économie en boucle
   

COFEPAC - 4/6 rue Borromée, 75015 Paris - Tel : 01 45 44 13 37 - Fax : 01 45 48 44 74

Réalisation : www.opreo.com